Les altérations mitochondriales chez les patientes atteintes d'un cancer du sein sous chimiothérapie mieux comprises

À la une
Recherche

Une étude de l'unité de recherche Unistra 3072 du CRBS a permis de caractériser les mécanismes cellulaires responsables des altérations mitochondriales chez les patientes atteintes d'un cancer du sein et traitées par chimiothérapie. Ce travail fondamental explique au moins en partie l'intolérance à l'effort observée chez les patientes et offre de nouvelles perspectives dans la prévention des effets secondaires liés au traitement.

La chimiothérapie est souvent proposée dans les traitements des cancers et notamment pour le cancer du sein. Ce traitement anti-cancéreux agit sur l'ensemble du corps du malade pour lutter contre toutes les cellules cancéreuses présentes dans l'organisme.

Dans cette étude de l'unité de recherche Unistra 3072 "Mitochondrie, stress oxydant et protection musculaire" publiée dans le Journal of Cachexia, montre que les mécanismes cellulaires de patientes sous traitement de chimiothérapie sont responsables des altérations mitochondriales. Un déconditionnement physique ayant pour conséquence une intolérance aux exercices est observé. Ces travaux offrent donc de nouvelles perspectives dans la prévention des effets secondaires liés à ce traitement.

 

Source : Mallard, J., Hucteau, E., Charles, A., Bender, L., Baeza, C., Pélissie, M., Trensz, P., Pflumio, C., Kalish‐Weindling, M., Gény, B., Schott, R., Favret, F., Pivot, X., Hureau, T. J., & Pagano, A. F. (2022). Chemotherapy impairs skeletal muscle mitochondrial homeostasis in early breast cancer patientsJournal of Cachexia, Sarcopenia and Muscle, jcsm.12991 https://doi.org/10.1002/jcsm.12991

Contact : Allan Pagano, allan.pagano[at]unistra.fr